Qui parlera du loup ? Nature et symbolisme maçonnique.

Quelle est la relation de la Franc-Maçonnerie avec la nature ?
Ne participe-t-elle pas, par ses valeurs et son symbolisme, à une vision dualiste du monde qui suppose que l’homme est extérieur à elle et qu’il en dispose à son gré ? Or cette vision dualiste héritée du judéo-christianisme et des Lumières est la source des idéologies politiques et de concepts philosophiques qui justifient le saccage de la planète.

Face à la catastrophe qui s’annonce, climatique et sociale, la Franc-Maçonnerie ne devrait-elle pas repenser certaines de ses valeurs et son symbolisme ?

La Franc-maçonnerie dispose des outils pour le faire. En parlant parfois « au nom du loup » dans le temple, elle participerait au réenchantement du monde.

Daniel Menschaert est diplômé en Anthropologie de l’Université Libre de Bruxelles. Il a mené une carrière d’enseignant en Sciences Humaines, puis de fonctionnaire au Ministère de la Culture. Il a terminé sa carrière en tant que diplomate.
Tout au long de sa vie, il ne cessa de s’intéresser à l’Anthropologie. Il fut initié en 1982 dans une loge maçonnique de « L’Ordre Maçonnique mixte International le Droit Humain ».

Couverture souple
136 pages
ISBN : 9782930331171
16€

Disponible en ligne sur Le Bandeau.eu